Au-delà du déchet

Vers un territore de qualité ?

Et cette démarche apporte une contribution à un développement économique « soutenable » pour être durable, donc socialement supportable et écologiquement compatible avec les caractères originels du milieu :

  • faire le ménage des déchets et des nuisances.

« Est un déchet tout résidu d'un processus de production, detransformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit...que son détenteur destine à l'abandon. » (article 1 de la loi du 15 juillet1975).

Les déchets sont la résultante de notre société de consommation : nous achetons, nous jetons. Et notre panier compte de plus en plus de produits jetables, de technologies engendrant le remplacement rapide des biens de consommation... Cette masse considérable de déchets pose de nombreux problèmes, du fait de sa croissance constante (1 à 2% par an et par habitant), des difficultés de son traitement en aval et de la production toujours plus importante en amont de biens de consommation. En effet la gestion des déchets coûte très cher à la collectivité, souille notre environnement et peut porter atteinte à notre santé. Tous les déchets sont concernés, qu'ilssoient dangereux ou non, qu'il s'agisse de ceux produits par les ménages, les artisans, les commerçants, les entreprises, les agriculteurs, ou les collectivités. Tous ces acteurs, y compris l'Etat, sont donc concernés par la question des déchets et doivent essayer de mettre en oeuvre différents leviers afin de garantir une gestion durable des déchets, dans le respect du Grenelle de l'Environnement.

(Source : les feuillets de l'Oise - Septembre 2008)

  • ménager les ressources du milieu,

Comment valoriser les potentialités du territoire tout en préservant les ressources ? Comment concilier la recherche d’une performance économique des territoires soumis à la concurrence européenne et mondiale, et l’équité entre les citoyens d’un territoire et entre les territoires, ainsi que la qualité environnementale ? Comment mieux gérer les territoires en prenant davantage en compte les perspectives et les regards des différents acteurs concernés ?

  • aménager l’espace d’activité et le territoire de vie.

Une réflexion sur l’espace, sur les espaces et leur appropriation par les citoyens est fondamentale dans les projets d'aménagement d’un quartier, d'un village, d'une ville, d'un pays.
Les espaces, l’espace, doivent permettre au citoyen de se sentir bien, lui offrant des lieux, des services, des personnes, indispensables pour sa sécurité, sa santé, son développement, ses aspirations, donc des accès faciles aux activités, aux services dans des lieux proches et respectueux de l'environnement.

La marge, espace de repli ou terre d’espérance ?

Au-delà du déchet : l’enjeu sociétal de l’environnement ? Depuis les premières recherches universitaires sur le sujet, le déchet s’est progressivement « socialisé », voire banalisé ! En plusieurs temps : 

 

1 - Le déchet libre, sauvage et abondant

« Il y a 40 ans au temps des ordures prospères ! » (Refonte simplifiée de thèse de 1972)

 

 

2 - Le déchet administré, régulé et « marchandisé »

1975 : la législation nouvelle est l'acte de naissance du déchet « tout bien abandonné ou que le propriétaire destine à l’abandon ». Naissance d'un organisme spécifique : l’ANRED (devenu ADEME en 1991).

Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) met à disposition des entreprises, des collectivités locales et du grand public, son expertise, son soutien technique, méthodologique et éventuellement financier dans les domaines suivants :

  • l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables,
  • la gestion des déchets, la préservation des sols,
  • la qualité de l'air,
  • la lutte contre le bruit.
Ademe logo

Environnement

Chacun peut agir au quotidien pour concilier confort individuel et bénéfices collectifs : au travail, à la maison, dans les activités de loisirs, en vacances...

Une nouvelle activité économique multiple apparaît.

Des exemples ? Ménager un voisinage propre et fleuri, c’est s’assurer un cadre de bonnes relations et permettre une solidarité vécue.

Proverbe chinois

Un premier pas vers un Territoire de Qualité »

Cf  « Le jardinage social dans un territoire de qualité »

Cf  « Les exemples de Grand Ensemble fleuri : le béton en fleurs »

 

3 - Le déchet « prévenu » par l‘acteur économique et le citoyen responsabilisé

Un champ d’éducation citoyenne et d’expérimentation pédagogique largement accessible

Vers une « prévention/contraception » du déchet

  • la promotion d’un espace d’activité économe de ressources
  • la défense et recherche d’un cadre de vie sociale de bon voisinage

Vers un espace d’activité et de vie de bonne qualité en partage solidaire ! Mais faut-il encore ouvrir l’horizon.  

Date de dernière mise à jour : 26/09/2021

Ajouter un commentaire

Anti-spam